Les pièces de 40,50 et 100 Francs or sont des pièces considérées comme semi-numismatiques et présentent de nombreux avantages d’investissement. 

Elles sont toutes trois considérées comme des pièces françaises d’exception, au panthéon des Francs or aux côté de l’emblématique pièce de 20 Francs Napoléon. Elles ont toutes été produites à peu d’années d’écart mais sont pourtant aisément identifiables de par leurs caractéristiques distinctes.

Les 40,50 et 100 Francs or: des pièces chargées d’histoire

Commençons par la plus récente : la pièce de 100 Francs. Emise à partir de 1855, il en existe trois types, la plus ancienne est la 100 Francs or Napoléon émise de 1855 à 1870, puis vient la 100 Francs or génie, émise pour la première fois en 1878 sa production dura jusqu’à 1906. Enfin, le troisième type est le 100 Francs or Bazor, émis de 1929 à 1936. Ces pièces sont caractérisées par un poids de 32,35 grammes et un diamètre de 35mm, ce qui en fait la plus grosse pièce d’or française. Leur titre de pureté est de 900/1000e pour un poids de 29,03 grammes d’or fin.

 

Passons maintenant à la pièce de 50 Francs, il en existe deux types pour trois effigies. Elles furent émises de 1855 à 1904, chronologiquement, la 50 Francs Napoléon Tête Nue fut la première émise en 1855, puis l’effigie tête laurée en 1868 et enfin le deuxième type et donc troisième effigie 50 Francs Génie en 1878. L’effigie Napoléon tête laurée est considérée comme nettement plus rare que la tête nue. Elles sont toutes caractérisées par un diamètre de 28 mm pour un poids de 16,13 grammes et un titre de pureté à 900/1000e, soit 14,5 grammes d’or pur.

 

Viennent enfin les cinq effigies de 40 Francs avec chronologiquement : Napoléon tête nue, Napoléon tête laurée, Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe. Elles furent émises de 1802 à 1839 et sont toutes caractérisées par un poids de 12,90 grammes pour 11,6 grammes d’or pur. Tout comme la pièce de 50 et la pièce de 100 Francs or, elle bénéficie d’un titre de pureté à 900/1000e pour un diamètre de 26 mm.

 

Des pièces en Francs en alternative aux pièces boursables classiques

La pièce de 40 Francs, 50 Francs et 100 Francs or n’ont pas le statut de pièce d’investissement, elles ne sont par conséquent pas boursables.

 

Ces trois pièces sont donc considérées comme semi-numismatiques ne sont pas adaptées à une logique spéculative. En revanche, elles constitueront un excellent paratonnerre pour votre épargne et vous permettront de mettre une partie de votre patrimoine à l’abri des vicissitudes de l’économie ou plus simplement, de la vie.

 

Vous en trouverez de nombreux exemplaires dans le catalogue de la maison familiale Godot & Fils ou dans l’agence Godot & Fils de la ville de Versailles. Celle-ci a été ouverte pour permettre aux habitants des Yvelines d’avoir accès à des conseils avisés concernant l’investissement dans les métaux précieux.

 

Ainsi, les conseillers Godot & Fils bénéficient de l’expérience nécessaire pour répondre aux questions de fiscalité, de placement et de rentabilité de tel ou tel support d’investissement ou véhicule de placement. Ils auront donc à cœur de vous orienter vers la pièce la plus à même de convenir à votre profil d’investisseur.

Recommended Posts